Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 20:52

RAPPORT MORAL

 

"je vous remercie de votre présence en forte augmentation  ce qui prouve, et je ne peux que m’en réjouir, que les pêcheurs des lacs de la forêt d’Orient sont soucieux de la politique de gestion halieutique mise en place. Je sais que certains veulent aller beaucoup plus loin pour préserver notre potentiel piscicole et les poissons trophée qui ne sont plus une exception, mais bien le fruit des mesures prises par les pêcheurs eux-mêmes depuis plusieurs années.

Il m’importe, et je n’en fais pas mystère, de consolider nos bons résultats en termes de gestion piscicole, mais en prenant compte de l’avis de tous car le rôle qui m’incombe et de rester le président de tous les pêcheurs qu’ils conservent ou pas leurs prises, et ne pas stigmatiser ceux qui s’adonnent à une pêche raisonnée. Il y a, à mon sens, une position du curseur possible entre une approche du tout no-kill nécessairement réductrice pour certains, et la frénésie de fin d’année qui me donne l’impression de prendre un ticket pour l’étal poissonnerie d’un supermarché !

L’assemblée générale a cette vertu : Elle est démocratique et les propositions qui sont faites sont votées à l’unanimité. Nous en proposerons à l’issue des différents rapports de cette AG, occasion aussi d’un débat démocratique qui se fera, je n’en doute pas, (Ai-je bien raison ?) dans le respect des convictions de chacun.

 

Le nombre d’adhérents est relativement stable avec une petite baisse sur les cartes annuelles, mais une augmentation sur celles journalières. Donc rien d’inquiétant sur la santé économique de l’AAPPMA pour peu que la reprise en main de la gestion littorale des lacs par le Conseil départemental, ne soit pas l’occasion de la mise en place d’une taxe de navigation. On constate par ailleurs une augmentation d’adhérents issus d’autres départements ce qui confirme la notoriété de nos lacs et leur qualité piscicole, et ce, sans qu’il nous soit nécessaire d’être adhérents à la réciprocité interdépartementale de l’Urne"

 

NOUVELLES MESURES

Sont proposées par un vote sur propositions du Conseil d'Administration de nouvelles mesures pour l'année 2017. Elles sont le fruit d'une demande importante des pêcheurs adhérents aux lacs de la forêt d'Orient.

Et retenues à l'unanimité : un quota de 10 bagues par an, la prise d'un carnassier jour, la pose de 2 bagues sur un brochet métré, la pose d'une bague sur perche de plus de 40 cm (sans que soit remis en cause l'existant soit 4 perches de plus de 30 cm et 20 en dessous). No kill à partir du 15 octobre (le 16 cette année qui est un lundi).

Il y a donc une volonté forte de la part des adhérents que le potentiel piscicole soit davantage protégé. On constate par ailleurs une forte mobilisation de pêcheurs issus des départements limitrophes qui trouvent sur nos lacs l'essence même de la pêche : le plaisir de prendre du poisson et quelques fois des spécimens sans courir en Irlande, Suède, Espagne ou Portugal. IL y a là une évolution qui dépasse la volonté des autochtones et je le comprends bien, eux qui ont fait déjà pas mal de concessions pour nos lacs. Pour certains "on paie là la notoriété des lacs", pour d'autres : "On donne l'impulsion et démontrons que nous sommes capables de gérer avec intelligence nos milieux aquatiques". Quoi qu'il en soit cette évolution, cette prise de position, voir cette prise de pouvoir n'est en rien un frein à l'évolution nécessaire de la pêche associative. Soyons fiers d'êtres une référence en France, soyons fiers de la protection de nos milieux et de notre potentiel piscicole car c'est là que réside l'avenir de la pêche associative.

Le Président
Eric BAILLY-BAZIN

 

ASSEMBLEE GENERALE DU 07 JANVIER 2017

Partager cet article

Repost 0
Published by Aappma des lacs de la forêt d'orient
commenter cet article

commentaires

j.claude 21/01/2017 17:14

Entièrement d accord avec patoche. Je trouve que le no kill comme il est pratiqué par certains n'est pas comme il devrait l'être. Pecher avec des leurres avec 2 hameçons à 3 branches avec ardillons, cela ne s'appelle pas du no kill ! J'appelle cela du massacre. Les leurres devraient avoir 1 hameçon sans ardillons ou les ardillons écrasés. Il y aurait certainement moins de mortalité.
La baisse du nombre de prises est une bonne chose pour le cheptel. Ce système avait déjà été instauré il y a quelques années.
Par contre en ce qui concerne la date du NO KILL a partir du 15 octobre , Pourquoi le 16 cette année, Attention monsieur le ¨président, vous allez à l'encontre d'un vote d'une assemblée générale . Qui est souveraine selon les textes. Vous avez pensé faire plaisir; Il aurait été préférable de faire voter NO KILL après le 3ème dimanche d'octobre..
Au plaisir de vous rencontrer
cordialement

Xavier 13/01/2017 10:41

Bonjour, pourquoi le no kill a partir du 16 au lieu du 15 pour cette année?

Aappma des lacs de la forêt d'orient 13/01/2017 15:12

Parce que le 15 c'est un dimanche et que l'on souhaite quand même laisser les pêcheurs non adeptes du No kill, pêcher le week-end, c'est aussi cela la prise en compte de tous les pêcheurs.

Seb 12/01/2017 21:57

Bonjour,je pêche les lac depuis maintenant 17 ans de ma part je vois plutôt que faire du no kil c'est pour mieux faire le bisenesse de la pêche guidé et certain gite n'est ce pas

Aappma des lacs de la forêt d'orient 12/01/2017 23:00

Je pourrais supprimer ce commentaire éhonté en tant qu'administrateur, mais je ne le ferai pas et vais répondre puisque manifestement je suis visé par ce commentaire. D'une part, sachez pour votre gouverne que je ne gère plus les gîtes d'Orient-Nature depuis septembre et que le business guidage est assez loin d'être une activité lucrative et ne peut ni aujourd'hui est pas plus demain me faire vivre. Le no kill a été installé il y a quatre ans maintenant en accord avec le Parc naturel régional sur une période où la pêche était fermée soit du 1er novembre au 31 décembre. Cela étant vos propos me semblent déplacés car ils n'ont aucun fondement et cherche uniquement à me nuire personnellement, ce qui n'est pas la fonction première du site de l'AAPPMA. Si vous avez des choses à me dire venez me les dire en face.
Eric BAILLY-BAZIN

PATOCHE 12/01/2017 01:25

Je suis adhérent de l'AAPPMA des lacs d'orient depuis 2008 et j'en suis fier. Malgré tout, je constate depuis cette époque une baisse de prise de poisson pour ma part = trop de pêcheurs, trop de "NO KILLERS", trop de cormorans, trop de silures ? ................
Trop de pêcheurs : Effectivement les adhérents sont très nombreux sur nos lacs, un simple constat, 1150 pêcheurs avec en moyenne 10 poissons gardés = 11500 poissons prélevés (brochets, sandres !!!!) et je ne parle pas des perches. Je ne parle pas non plus des pêcheurs occasionnels.
Trop de "NO KILLERS" = Poissons éduqués, poissons abîmés qui finissent au fond du lac MORTS.
Trop de cormorans = C'est juste impressionnant de voir le nombre de cormoran sur nos lacs, en pensant qu'un cormoran peut engloutir par jour environ 750 gr de poisson par jour !!!! Je vous laisse faire le calcul.
Trop de silures = C'est un poisson effectivement, il est présent et bien présent dans nos lacs. Prédateur unique au vu de sa taille, n'est-il pas aussi le responsable de la disparition de notre cheptel ?
Je suis "NO KILLER" mais je prends chaque année mes bagues pour prélever un ou deux poissons par an (désolé). Pour les poissons abîmés qui ne peuvent malheureusement pas repartir à l'eau (et j'encourage les pêcheurs NO KILL à en faire de même, prenez des bagues). Par ailleurs je comprends aussi le prélèvement de poissons pour faire un bon repas entre amis et famille "MAIS RAISONNABLEMENT CAR LA RESSOURCE N'EST PAS INÉPUISABLE" (parlez en aux pêcheurs du DER et autres plans d'eau).
J'espère que demain sera mieux comme beaucoup d'adhérents de notre AAPPMA, garder la pêche ou non, faites vous plaisir, et que cela dure longtemps.
PATOCHE (fier de ce nouveau règlement et d'être adhérent de cette AAPPMA).

AAPPMA 12/01/2017 08:36

En aucun cas il y a lieu de s'excuser (désolé dis tu) Patoche de garder quelques poissons dans l'année, je le fais moi-même et heureusement qu'il n'y a pas à avoir honte (cela serait vraiment absurde) de préserver des prises pour le plaisir de la table comme tu dis ou simplement parce que l'on a envie de se faire des filets de perches. Comme tu le soulignes très justement, le problème est et restera où on met le curseur ! Le no kill casse aussi du poisson, prétexter le contraire serait faire fi à la réalité. Prélever raisonnablement est à mon sens et je défends cette position, la meilleure méthode pour d'une part : régénérer par un alevinage de qualité les espèces présentes et préserver le seuil exploitable du potentiel piscicole. Merci en tout cas de ton témoignage, il est totalement dans notre vision.
Le président